Comment améliorer mon référencement sur ma marketplace

Qu’est-ce que le référencement ? 

Vous en entendez parler partout et vous savez à quel point c’est important, pour autant, c’est une notion encore un peu floue pour vous ? 

Tentons de clarifier cela ensemble. Premièrement, le référencement naturel, aussi appelé SEO (Search Engine Optimization) désigne l’ensemble des stratégies et pratiques visant à améliorer naturellement (et donc gratuitement) le classement de votre site sur les pages de moteur de recherche. En établissant un bon référencement, votre site sera mieux classé par Google, vous garantissant une meilleure visibilité. 

Idéalement, il s’agit d’être placé dans la première page; voire même les trois premiers résultats, car une immense majorité des internautes ne les dépassent jamais. Souvent les stratégies de référencement naturel sont associées à des stratégies de référencement payant, aussi appelé SEA (Search Engine Advertising), pour une meilleure efficacité. 

Tandis que le référencement naturel s’inscrit plutôt dans une démarche long terme, dont les résultats ne pourront être observés tout de suite, le référencement payant se concentre sur des retombées plus court terme. Suivre des indicateurs précis, tels que le taux de conversion ou le trafic, permet de mesurer l’impact des actions réalisées en référencement et d’adapter ainsi ses prochaines stratégies. 

Quels éléments influencent le référencement ?

La qualité de votre référencement va dépendre d’un nombre important de facteurs. Globalement, on peut diviser ces facteurs en trois groupes : le contenu, sur lequel nous allons nous concentrer, la technique/ les performances de votre site, qui relèvent plutôt des compétences d’un développeur, ainsi que le netlinking, le réseau de votre site internet. 

Il faut que tout soit optimisé : utiliser les bons mots-clés, ne pas avoir un site trop lent, adapté à chaque appareil et chaque navigateur, … 

Dans cet article, la dimension sur laquelle nous allons nous concentrer est la sémantique. Le contenu de votre site va jouer un rôle important dans votre référencement. Naturellement, plus votre contenu est pertinent, plus Google s’y intéressera et vous récompensera d’un gain de quelques places sur les pages de résultat de recherche. C’est un travail de fond car la qualité de votre contenu pourra toujours être améliorée. L’actualisation du contenu est d’ailleurs un des critères de notation par exemple. 

Au sein de cette dimension, Hatch vous permet d’améliorer votre référencement en rédigeant votre propre contenu mais aussi en  définissant des balises et des slugs pertinents. Les balises, méta-title et méta-description, sont des éléments à rédiger avec minutie. Ces dernières sont utilisées pour présenter votre site sur les pages de résultat de recherche, cf photo. Si évidemment elles permettent d’attirer l’oeil de l’internaute qui va les lire, elles seront aussi analysées par le robot de Google, chaque mot utilisé doit donc avoir un intérêt. 

Comment rédiger une bonne balise ou un bon slug ? 

Maintenant que vous avez cerné le référencement, il s’agit de comprendre et apprendre à s’en servir pour optimiser ses performances. Hatch vous permet d’agir sur les pages les plus importantes de votre site, celles qui généreront le plus de trafic, comme la page d’accueil ou les pages de catégorie par exemple. Pour les catégories, renseigner le slug ainsi que les balises méta vous sera même demandé. 

On en arrive à la question : mais qu’est-ce qui définit une bonne balise ou un bon slug ? 

Les règles de fond : 

L’une des premières choses à prendre en compte est la sémantique utilisée. En effet, si votre balise est prise en compte par Google, c’est car elle est utilisée pour proposer aux internautes un résultat qui match avec leur recherche. Si je tape une requête telle que “bien référencer ma marketplace”, Google va d’abord analyser chacun des mots et suggérer ainsi des résultats de recherche qui contiennent les mêmes mots que ceux utilisés dans la balise. 

Cela révèle un premier point : lorsque vous écrivez une balise, vous devez garder à l’esprit qu’elle doit contenir les mots-clés qui auront une forte chance d’être tapés dans les requêtes des internautes. Vous devez vous poser la question : pour trouver un site avec une activité comme la mienne, quel type de requête j’aurais entré sur Google ? En utilisant Google Ads, vous pouvez aussi surveiller le trafic généré par chaque requête et ainsi vous assurer d’un nombre de recherche suffisamment importants qui contiennent les mêmes mots clés.

Une autre méthode consiste non pas à se baser sur la sémantique, mais sur les concurrents. Lorsque déjà plusieurs compétiteurs sont présents sur le marché, il peut être intéressant de surveiller les mots-clés sur lesquels ils se concentrent pour éventuellement se placer sur les mêmes mots-clés, ou au contraire décider de les éviter. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils tels que SEMRush, qui permettent d’analyser le référencement de sites internet. 

Cela n’est en revanche pas utile de se placer sur les mêmes mots-clés qu’un concurrent si ce dernier est déjà positionné premier avec un trafic très élevé. Il faut savoir être malin et ne pas chercher à détrôner des sites avec une trop grande notoriété : c’est un combat David contre Goliath dont vous ne sortirez pas vainqueur. Cherchez plutôt à vous intéresser à des mots-clés dont le trafic de requête est bon, mais dont l’intensité concurrentielle est faible ! 

Les règles de forme : 

Vos balises et vos slugs doivent respecter certaines règles de formes essentielles.

Côté balise, c’est le nombre de caractère qu’il faut surveiller avec attention, car elles risquent de ne pas être affichées en entière sur les pages de recherche si vous ne respectez pas ces limitations : 

  • Pour une meta-title, il est recommandé d’écrire entre 40 et 70 caractères. 
  • Pour une meta-description, préconisez entre 100 et 230 caractères.

Pour vos slugs, les règles de formes sont les suivantes : 

  • Eviter d’utiliser des mots de liaison (“mais”, “de”, etc.)
  • Soyez concis 
  • Ne pas utiliser de symbole (/,%,$, …) 
  • Favoriser l’utilisation du tiret “-” pour séparer vos mots 
Author Image

Eve from the Hatch team 25/09/2020


More articles from Hatch

Conseils pour bien structurer la recherche sur votre marketplace

Comment expliquer le succès fulgurant des marketplaces de service qui a marqué le début du 21éme siècle ? Zoom sur l’un des principaux déclencheurs de...

Marketplace Network | Hatch, Marketplace Solutions
Qu’est-ce qu’une marketplace ?

Selon une enquête Xerfi, en 2021 environ ⅓ des achats en ligne seront réalisés sur des marketplaces: c’est l’ubérisation de l’économie. Lorsqu’on sait que le...

Comment exploiter LinkedIn pour trouver les bons offreurs sur sa marketplace via les recherches avancées

En 2020, on ne vous présente plus LinkedIn, le réseau social professionnel aux 660 millions d’utilisateurs, dont 50 millions en France. C’est aussi le réseau...