Conseils pour bien structurer la recherche sur votre marketplace

Comment expliquer le succès fulgurant des marketplaces de service qui a marqué le début du 21éme siècle ? Zoom sur l’un des principaux déclencheurs de cette croissance : l’expérience utilisateur et plus spécifiquement le principe de recherche. 

La consommation de service n’est pas apparue il y a seulement 20 ans, mais les possibilités pour vendre des services en revanche se sont multipliées. La recherche de vendeurs se limitait le plus souvent à l’utilisation des pages jaunes, de quoi faire remonter de mauvais souvenir. Perte de temps, manque de pertinence dans les suggestions… des freins considérables pour le client. La question est : quels outils ont été mis en place à travers les marketplaces pour s’affranchir de ces contraintes ? 

Le principe de la recherche 

Le besoin est le suivant : permettre à un consommateur de trouver facilement une offre de service parfaitement alignée avec ses besoins. La recette ? Délivrer une expérience utilisateur optimisée pendant l’ensemble du processus de recherche. Vous êtes avant-tout pour lui un moyen de gagner du temps, il faut donc lui permettre d’accéder le plus rapidement possible à une liste de suggestions pertinentes et au paiement.

Dans la plupart des solutions de marketplaces, cette recherche est opérée en plusieurs étapes tout en minimisant les interactions avant d’arriver sur une annonce. Basée sur un principe d’entonnoir, la première étape consiste souvent à choisir parmi une liste de catégories prédéfinies par l’administrateur de la marketplace, en accord avec les besoins des prestataires. Cette étape primaire permet de se concentrer sur un segment de l’offre et de donner un premier aperçu des résultats possibles sur le marché. 

Notre premier objectif (proposer rapidement des offres) est accompli. Deuxième objectif : suggérer uniquement des résultats parfaitement alignés avec les besoins du client. Nous entrons donc dans la seconde phase : l’affinage. A travers des filtres, l’utilisateur peut choisir ses préférences et écrémer ainsi l’ensemble des résultats. Les quelques résultats restants lui offrent satisfaction et la sensation d’avoir trouvé la perle rare.

Comment organiser la catégorisation sur ma marketplace de service ?

Les catégories sont organisées sous forme d’arborescence, avec la possibilité d’avoir des sous-catégories. Attention : plus vous découpez votre offre, plus vous décentralisez vos résultats et prenez le risque de ne pas avoir suffisamment d’annonces proposées dans chacune des sous catégories.

 Lorsque vous créez une marketplace de services, nous vous recommandons de limiter un maximum ce nombre de catégories et sous-catégories, quitte à les retravailler plus tard une fois que le nombre total d’annonces sur votre marketplace le justifie. Vous concentrez ainsi vos efforts et maximisez votre efficacité durant le début du cycle de vie de votre marketplace. Un utilisateur qui mène une recherche aboutissant sur 0 résultat a très peu de chances de revenir sur votre plateforme de mise en relation. 

N’oubliez pas : vos catégories doivent être parfaitement claires dans la tête des consommateurs qui les utiliseront. Lorsque vous créez votre arborescence, il faut être précis dans l’expression des catégories, tout en couvrant toute la variété du catalogue de service que vous souhaitez proposer sur votre plateforme de mise en relation. Il ne faut pas laisser d’ambiguïté pour ne pas créer de confusion chez l’utilisateur.

 Essayez de vous mettre à sa place et de réserver dans plusieurs cas de figure, en analysant si les catégories sont suffisamment bien structurées pour comprendre immédiatement celle qui nous intéresse. 

Comment paramétrer des filtres pertinents ? 

La première partie de la recherche est réalisée et une multitude de suggestions sont désormais disponibles. Le choix est vaste et consulter chacune de ces annonces représente une tâche bien trop chronophage. C’est là qu’une des fonctionnalités les plus importantes entre en jeu : les filtres !

En tant qu’opérateur de la marketplace de services, vous avez pour mission de créer des filtres pertinents dans chacune des catégories de vente de votre arborescence (d’où l’intérêt de limiter aussi ces catégories au départ). Pour les définir correctement, il faut une connaissance parfaite des besoins métiers des prestataires de votre plateforme. 

Si vous n’êtes pas issu vous-même de ce milieu : pas de panique. Veillez en revanche à interroger les principaux intéressés : vos professionnels. Privilégiez certains d’entre eux pour bâtir ensemble des critères de recherche qui leur semblent essentiels. 

Une fois ces filtres bien définis, vos consommateurs pourront baser leur recherche sur des critères ciblés, qui leur donneront la sensation une fois l’affinage réalisé que les offres de services proposées sont exactement faites pour eux. Logiquement, ce sentiment d’alignement garantit une meilleure expérience utilisateur et augmentera votre taux de conversion de manière importante et ainsi vos ventes. En revanche, à l’image des catégories, si aucun résultat n’est proposé l’utilisateur risque de ne plus revenir, veillez à trouver le bon équilibre.

Mise en situation sur une marketplace 

Prenons en exemple cet marketplace : 

Le principe est de pouvoir proposer de la location de bateaux. En plus des différents types de bateaux, nous pouvons trouver dans les catégories certaines dédiées aux équipements de bateaux, plus précisément : “moteurs électriques” et “batterie de bateau”. 

Première remarque : ces deux catégories sont très différentes des autres. Ont-elles vraiment un intérêt pour cette marketplace de services ?

Au sein de la catégorie “moteur électrique”, aucun résultat de recherche n’est proposé, elle n’apporte donc aucune valeur sur la marketplace et il n’y a pas de raison de la garder. Pour être plus efficace, il faudrait soir la supprimer, soit par exemple envisager de regrouper les catégories “moteurs électriques” et “batterie de bateau” sous une seule et même catégorie “équipements de bateau”. Cela permettrait aussi de mieux dissocier ces deux types de prestations par rapport aux autres.

Conclusion 

La stratégie de catégorisation n’est pas à prendre à la légère, surtout pour le bon développement d’un projet de marketplace. Pour résumer, les principaux avantages qu’offre une catégorisation bien faite sont : une meilleure expérience utilisateur, un taux de conversion amélioré. A l’inverse, il faut éviter les frustrations liées à des recherches qui ne mènent sur aucun résultat.

Si vous avez encore des doutes quant à la structuration de la recherche sur votre plateforme de mise en relation, contactez notre équipe pour échanger avec un expert Hatch. Profitez ainsi de conseils personnalisés et lancez votre projet via notre solution de création de marketplace. 

Author Image

Eve from the Hatch team 23/06/2021


More articles from Hatch

Marketplace Network | Hatch, Marketplace Solutions
Qu’est-ce qu’une marketplace ?

Selon une enquête Xerfi, en 2021 environ ⅓ des achats en ligne seront réalisés sur des marketplaces: c’est l’ubérisation de l’économie. Lorsqu’on sait que le...

Comment améliorer mon référencement sur ma marketplace

Qu’est-ce que le référencement ?  Vous en entendez parler partout et vous savez à quel point c’est important, pour autant, c’est une notion encore un...

Comment exploiter LinkedIn pour trouver les bons offreurs sur sa marketplace via les recherches avancées

En 2020, on ne vous présente plus LinkedIn, le réseau social professionnel aux 660 millions d’utilisateurs, dont 50 millions en France. C’est aussi le réseau...